Dans cette série d’articles, nous allons détailler pour vous les cinq plus grosses tendances digitales qui, selon les équipes Tapptic, vont impacter les apps en 2017. Première de ces tendances, les interfaces vocales ! Revenons sur leurs performances en 2016, les attentes qu’elles suscitent pour 2017 et ce que vous devez faire pour ne rien manquer de cette révolution vocale !

« Conversational User Interface » est un terme qui a été largement présent dans la presse spécialisée en 2016, notamment suite à l’ouverture par Facebook de sa plateforme Messenger aux bots, suivi par Microsoft et Skype, ainsi que par Slack, Telegram, Kik et d’autres. Au milieu de l’année 2016, Apple a également (un peu..) rendu Siri accessible aux développeurs et Google a renouvelé son assistant personnel en lançant Google Assistant et en l’intégrant à la fois en vocal et en textuel dans Google Home, Google Allo et Google Pixel, entre autres.

Mais qui a réellement marqué l’année ? Facebook avec le lancement de la plateforme Messenger ? Microsoft avec Skype ? Apple et l’ouverture de Siri ? Google et son nouvel assistant ?

Aucun d’entre eux ! La vraie star de 2016 a plutôt été Amazon avec son Amazon Echo lancé… deux ans plus tôt, en 2014. Equipé d’Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, près de 5,1 millions d’unités ont d’ores et déjà été vendues, avec des ventes neuf fois supérieures sur la période de Noël par rapport à l’année passée. Un succès tel qu’Amazon n’a pas été en mesure de livrer toutes les commandes pour Noël.

 

En quelques mots, l’Amazon Echo ressemble à une enceinte cylindrique à placer dans votre salon, votre cuisine, … Equipé de micros à longue portée, il est en mesure de vous entendre peu importe l’endroit où vous vous situez dans la pièce et est toujours prêt à vous répondre. Dites simplement « Alexa » suivi de votre requête et vous recevrez la réponse dans la seconde qui suit. De manière générale, Alexa peut faire tout ce que Siri est en mesure de faire, et de par sa position centrale dans les pièces de vie, Alexa est une candidate parfaite au contrôle de tous vos appareils connectés.

 

Mais vous n’êtes probablement pas convaincu… parler à une machine ? Vous en avez une dans votre poche depuis des années, que ce soit Siri ou Google Now, et à quelques exceptions près, vous ne l’utilisez probablement pas vraiment. Et si l’on y regarde de plus près, aujourd’hui, l’on se rend compte que le plus gros des usages se fait dans les voitures. Beaucoup d’entre vous les ont certainement déjà utilisé pour la lecture de messages ou pour entrer une destination en conduisant. Pourquoi ? Parce que lorsque vos yeux et vos mains sont (ou devraient être !) dédiés à la conduite, seule votre voix est disponible pour interagir avec votre téléphone.
Et en réalité, il existe un certain nombre de situations dans lesquelles il est bien plus adapté d’utiliser la voix plutôt que les doigts, et c’est précisément pour toutes ces situations que les assistants vocaux tels le Google Home ou l’Amazon Echo ont été créés:

  • « Alexa, quelle est la prochaine étape de la recette ? », n’est-ce pas mieux que de toucher votre tablette avec vos doigts enfarinés ?
  • « Alexa, donne moi les infos » lorsque vous prenez votre petit déjeuner
  • « Alexa, éteins toutes les lumières » lorsque vous êtes sur le point de partir
  • Et bien sûr, puisque c’est Amazon : « Alexa, je n’ai plus de lait ». C’est commandé. Attendez-vous à voir le livreur demain.

Sans oublier toutes ces situations de pur confort: « Alexa, mets en marche l’ambiance ‘film’ ». Je sais ce que vous être en train de penser : « ces technologies vont nous transformer en une société d’humains assistés ». Mais soyons honnête, combien de fois par semaine vous disputez vous avec votre conjoint(e) pour déterminer qui ira diminuer les lumières ou fermer les stores pour apprécier au mieux la télévision ?

Un autre grand atout d’Alexa, c’est l’ouverture par Amazon de sa plateforme aux développeurs, permettant à tout un chacun de publier une « Skill » (le nom d’Amazon pour désigner une app Alexa) afin d’apporter de nouveaux services sur tous les appareils équipés d’Alexa. Au moment d’écrire ces lignes, il y a 6.000 Skills disponibles, et le catalogue augmente de 1.000 Skills chaque mois.

Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’avec le Skill Store, Alexa est récemment devenue une potentielle sauveuse de vie, avec « Ask My Buddy », une Skill permettant aux personnes âgées d’alerter leur famille en disant depuis n’importe où dans la pièce « Alexa, ask my buddy to alert my family » (en anglais uniquement actuellement).

Plus confortable encore, le dernier robot aspirateur de Samsung peut maintenant être appelé via Alexa. La prochaine évolution sera probablement « Alexa, la cuisine est sale, dis à l’aspirateur de venir ici ».

 

Sachant tout cela, vous ne serez probablement pas surpris d’apprendre qu’Alexa a été une des stars du CES 2017 : non seulement les constructeurs d’appareils domestiques sont en train d’intégrer Alexa (Samsung avec son dernier aspirateur, Whirlpool dans ses nouvelles machines à lessiver, sèches-linges, fours et réfrigérateurs, Linksys avec un routeur qui lit le mot de passe du WiFi à voix haute sur demande, etc.), mais Amazon permet également à tout constructeur d’intégrer sa technologie de l’assistant vocal au sein de leurs appareils : entre autres, Lenovo vient d’annoncer un concurrent de l’Amazon Echo… qui fonctionne au moyen de l’assistant vocal d’Amazon, et Ford est en train de réaliser la même chose au sein de ses nouvelles voitures.

 

Cependant, pour nous européens, il subsiste un problème de taille : actuellement, Alexa ne parle qu’anglais et allemand, et n’est vendue qu’aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. C’est une des raisons pour lesquelles nous n’en avons pas entendu parler autant que cela dans nos contrées.

Nous nous attendons cependant à une extension relativement rapide des langages, et en particulier du français, dans le courant de cette année.

Mais, en réalité, il s’agit là d’une formidable opportunité : cela vous donne encore un peu de temps pour vous préparer à ces interfaces… dès lors, que devriez-vous faire ?

Voici nos conseils :

  • Procurez-vous un Amazon Echo (ou un Google Home), placez le dans votre bureau ou à la maison et installez-y des Skills :
  • Expérimentez le « Smart Home » avec les assistants vocaux : si vous êtes relativement nouveau dans le domaine, achetez un Starter Pack Philips Hue, connectez le et dites « Alexa, discover devices ».

 

N’hésitez pas également à nous contacter pour obtenir une démonstration de ces appareils, nous avons des Amazon Echo et des Google Home au sein de nos bureaux.

Une fois que vous aurez découvert cette nouvelle manière d’interagir avec des services, si vous désirez étudier la manière dont cette nouvelle technologie peut aider votre entreprise, contactez-nous, nous serons ravis de pouvoir vous aider !