Depuis le temps qu’on l’attendait. Elle est enfin là ! Pas sous la forme d’un écran TV, mais d’une petite boite qui se la joue tantôt télévision interactive, tantôt console de jeux. Et quand iOS s’invite dans la TV, cela aboutit à un nouvel écosystème aux opportunités détonantes.

 

Le futur de la TV dans les applications !

Il y a eu le Mac en 84, l’iMac en 98, l’iPod en 2001, l’iPhone en 2007, l’iPad en 2010… Des produits qui à chaque fois ont transformé des industries entières : du secteur graphique à l’informatique domestique, en passant par la musique, la téléphonie mobile, le monde de l’édition, et la distribution des applications.

Cette fois, la marque à la pomme s’attaque à la télévision digitale avec tvOS, une nouvelle plateforme qui change radicalement la donne de ce qui peut être fait dans le living.
La dernière version de l’Apple TV, un appareil flanqué d’une télécommande originale, débarque avec un système de commandes vocales basé sur Siri, et donne surtout accès à une boutique d’applications (App Store) qui transformera notre TV en redoutable console de divertissement interactif.

 

Des possibilités de création infinies et de belles opportunités de business

Disons-le d’emblée, le nouvel écosystème imaginé par le fabricant de l’iPhone ne manquera pas d’ouvrir d’innombrables opportunités aux développeurs ainsi qu’aux marques qui pourront s’afficher en grand dans notre salon. Et cela pourrait n’être qu’un premier pas vers la concrétisation de plus grandes ambitions d’interactions entre les utilisateurs et les marques, éditeurs et fournisseurs d’informations. Car contrairement au marché encore anecdotique des montres connectées, la TV reste pour la grande majorité des gens la principale lucarne de divertissement. Le potentiel de la smartTV s’avèrera donc d’autant plus gigantesque que les apps innovantes et « disruptives » apparaitront rapidement sur la nouvelle plateforme d’Apple.

Côté technique, tvOS devrait tenir ses promesses. Les premiers avis d’experts se veulent rassurants. « Les apps iOS classiques devraient être « facilement » portables sur l’Apple TV, car le nouveau système hérite d’un univers avec lequel les développeurs sont déjà familiarisés ».

Il est d’ores et déjà permis d’imaginer les applications les plus débridées, qu’elles soient en rapport avec la santé, les informations, ou le sport façon Wii Fit, la célèbre planche à tout faire de Nintendo. Le petit boitier aurait dès lors toutes les cartes en main pour inoculer une solide dose d’interactivité à la télévision de papa. La télécommande de l’Apple TV offre, grâce à la présence d’un accéléromètre et gyroscope intégré, une foule de possibilités basées sur les mouvements de l’utilisateur. D’autant que les accessoires compatibles devraient se multiplier rapidement pour améliorer une expérience utilisateur sans cesse repoussée (manettes, TouchPad, claviers, etc).

 

Un univers à suivre de près …

Ce n’est pas un hasard si Google (avec Android TV) et Apple débarquent en même temps sur un marché où tout est à réinventer. D’ailleurs l’affaire semble pliée d’avance: le grand public ne tardera pas à adopter massivement les apps au bout de la télécommande.

Au final, la vaste surface de l’écran TV fournira aux développeurs et designers de meilleures conditions pour peaufiner leurs projets en matière de navigation, interface, ergonomie et de gameplay. Nettement supérieures en tout cas aux environnements de développement pour smartphones et tablettes. Il ne reste plus qu’à attendre sagement la disponibilité de la bête en Belgique, qui pourrait aux dernières nouvelles être dépourvue des fonctions de contrôle vocal à cause des mauvaises performances de Siri dans la langue de Vondel.

 

Crédits Photo : Martin Hajek